Physiopathologie des Maladies Psychiatriques

Co-Leaders

JAY

Research center

Institution

Inserm
Université Paris Descartes
ED BioSPC ED 158 ED 563

Laboratory

U814
Idex Sorbonne Paris Cité

Mots clefs

Psychose
Depression
addiction
anxiété
trouble bipolaire
Available to host a PhD student

publications

Renard J, Vitalis T, Rame M, Krebs M-O, Lenkei Z, Le Pen G, Jay TM. Chronic cannabinoid exposure during adolescence leads to long-term structural and functional changes in the prefrontal cortex. Eur Neuropsychopharmacol, 2015, in press.

Alexandre Ch, Chaumette B. Martinez G, Christia L, Dupont JM, Kebir O, Gaillard R, Amado I, Krebs MO. Paradoxical improvement of schizoprenic symptoms by a dopaminergic agonist : an example of personalized psychiatry in a CNV carrying patient. Biological Psychiatry. 2015 in press

Chan MK, Krebs MO, Cox D, Guest PC, Yolken RH, Rahmoune H, Rothermundt M, Steiner J, Leweke FM, van Beveren NJ, Niebuhr DW, Weber NS, Cowan DN, Suarez-Pinilla P, Crespo-Facorro B, Mam-Lam-Fook C, Bourgin J, Wenstrup RJ, Kaldate RR, Cooper JD, Bahn S. Development of a blood-based molecular biomarker test for identification of schizophrenia before disease onset. Transl Psychiatry. 2015 Jul 14;5:e601.

Chaumette B, Kebir O, Mam-Lam-Fook C, Morvan Y, Bourgin J, Godsil BP, Plaze M, Gaillard R, Jay TM, Krebs MO. Salivary cortisol in early psychosis: new findings and meta-analysis. Psychoneuroendocrinology, 2015 Oct 16;63:262-270.

Chaumette B, Kebir O, Mam-Lam-Fook C, Bourgin J, Godsil BP, Gaillard R, Jay TM, Krebs MO. Stress et Transition Psychotique : revue de la littérature - Encéphale in press

Fields of research

Neurophysiology / systems neuroscience

Research Theme

L’objectif général du laboratoire de « Physiopathologie des Maladies Psychiatriques » est d’étudier les mécanismes impliqués dans le développement de maladies psychiatriques selon des méthodologies complémentaires, dans des recherches cliniques et grâce à des modélisations chez l’animal. Notre groupe de recherche clinique et fondamentale examine la prévalence de certains facteurs (exposition au stress, remodelage pubertaire) dans l’évolution de la vulnérabilité à la maladie (psychoses, dépression , autres), en interaction avec le « background » génétique et l'influence des thérapeutiques. Comprendre les changements induits par l’exposition à ces facteurs pourrait mener à des nouvelles stratégies thérapeutiques, y compris préventives. Notre démarche va dans le sens d’une recherche translationnelle c'est-à-dire que plusieurs projets chez l’homme sont une application directe de nos résultats en recherche fondamentale.

Nous développons des projets de recherche fondamentale, des projets cliniques et des projets de recherche transversaux autour de 3 axes de recherche principaux :

1) Intégration cognitive et dysconnectivité :
Nous étudions les processus cognitifs élémentaires et neurophysiologiques caractérisant les différents stades de la maladie, de la vulnérabilité au début de la psychose, en particulier les troubles attentionnels, l’intégration sensorimotrice, les fonctions exécutives, les fonctions visuo spatiales et le contrôle de l’oculomotricité.

2) Plasticité neuronale et régulation émotionnelle :
1- Notre objectif est d’étudier les mécanismes cellulaires et moléculaires sous-jacents à la dynamique et la plasticité des réseaux du cortex préfrontal, incluant l’hippocampe et l’amygdale.
2- Altérations de la plasticité et impact des thérapeutiques sur des modèles de stress : nous étudions les mécanismes cellulaires des effets délétères du stress sur la plasticité du cortex préfrontal et de leur réversibilité par des psychotropes.
3 -Anxiété et extinction de la peur.